Préparation





Lire la suite


Préparation
Du fait de la diversité des matériels d’impression (groupe encreur, linéature des anilox, râcles) et des travaux réalisés, les encres hélio et flexo, sont livrées sous forme concentrées.
Il est indispensable de préparer l’encre avant chaque tirage afin d’optimiser la qualité de l’impression en ajustant :

• la viscosité
• l’intensité
• la vitesse de séchage

La viscosité

La viscosité d’une encre flexo/hélio se mesure par le temps d’écoulement
(exprimé en secondes) d’un volume précis à travers un orifice de diamètre déterminé. La viscosité est d’autant plus forte que l’écoulement est lent.
Plusieurs paramètres interviennent dans le réglage de la viscosité :

• Le groupe encreur
Certains groupes « montant », ancienne génération, nécessitent une encre à haute viscosité (supérieure à 60 secondes) pour assurer le transfert du barboteur jusqu’au cliché.

• Le type de travail
L’impression en trame fine (quadri) requiert une viscosité assez basse (de 20 à 25 secondes) pour optimiser la finesse du point et limiter l’engraissement.
Pour l’impression en aplat, une viscosité plus haute (supérieure à 40 secondes) assurera un bon tendu.

• La nature du support
Sur un support ouvert (vélin, kraft,…) une viscosité assez haute est recommandée afin d’éviter le phénomène d’encre qui s’enterre par pénétration trop rapide dans le support.

La prise en compte de ces différents paramètres permettra de déterminer la viscosité la plus appropriée pour optimiser la qualité de l’impression.

Le réglage de la viscosité doit être effectué sur une encre à température ambiante avant sa mise en machine.

Encre base solvant
Le réglage de la viscosité doit se faire avec les solvants préconisés. La dilution usuelle varie entre 20 et 30%. Les solvants doivent être ajoutés lentement sous agitation. Il est préférable de régler l’encre à une viscosité supérieure à la viscosité prévue, afin d’ajuster cette viscosité au début du tirage.
Les encres ayant été correctement réglées, la viscosité devra être contrôlée en cours de tirage. Elle aura tendance à augmenter d’autant plus rapidement que la température ambiante sera élevée, et que la consommation d’encre sera faible. Il faudra alors la réajuster comme indiqué précédemment.

Encre base eau
Dans des conditions normales d’utilisation, la mise à viscosité de l’encre se fait avec l’eau du robinet. La chute de viscosité étant très rapide, il faut diluer par doses de 2 à 5 % ou utiliser à la place de l’eau le réducteur de viscosité (5 à 10 %, > voir Produits auxiliaires).
La caractéristique essentielle des encres à l’eau est de présenter une bonne stabilité en machine. Dans les cas de faible consommation ou de température élevée, il est toutefois nécessaire d’incorporer toutes les heures une quantité de régénérateur (1 à 2 %, > voir Produits auxiliaires), afin de maintenir la viscosité et le pH à leur niveau initial.

L’intensité

L’intensité de l’impression est influencée par la vitesse de la machine. N’effectuer les ajustements d’intensité qu’à la vitesse de tirage.
La meilleure intensité sera obtenue avec une encre correctement réglée en viscosité et en vitesse d’évaporation.
Pour diminuer l’intensité :
• réduire l’apport d’encre par un réglage approprié de la machine ou utiliser un cylindre tramé de contenance inférieure.
• ajouter à l’encre le décolorant préconisé, préalablement mis à la même viscosité que l’encre. L’ajout de décolorant peut se faire en toute proportion et n’altère pas les caractéristiques physico-chimiques de l’encre à l’exception de la solidité lumière.
> Voir « La résistance des impressions ».

La vitesse de séchage

Encre base solvant
Il existe trois types de solvants de dilution :


- Solvant normal :
il ne modifie pas la vitesse de séchage initiale de l’encre, il doit être utilisé dans la plupart des cas pour abaisser la viscosité.

- Solvant retardateur :
il améliore la stabilité de l’encre en machine. Il est utilisé, lors de l’impression des textes, et plus généralement lors des tirages à faible consommation. Le pourcentage à incorporer est normalement de l’ordre de 10 à 25 %.

- Solvant accélérateur :
il est utilisé dans le cas de séchage difficile (aplats) ou pour augmenter la vitesse d’impression. Il peut se substituer au solvant normal.

Encre base eau
L’ajout d’eau influence peu la vitesse de séchage. L’emploi du retardateur (
> voir Produits auxiliaires) peut améliorer la stabilité.





Conception Café Noir