Imprimabilité avec encres flexo/hélio





Lire la suite


L’imprimabilité avec des encres flexo / hélio
Papiers

Quel que soit le type de papiers et cartons, l’imprimabilité avec ces encres est bonne. Les papiers couchés et frictionnés permettent d’obtenir des impressions de meilleure qualité.

Supports synthétiques

La surface ne doit pas être souillée par des impuretés, graisses, cires, huiles... L’une des conditions essentielles est que l’énergie de surface soit à un niveau suffisant pour obtenir une bonne imprimabilité et plus particulièrement une bonne adhérence.

Les films de polyéthylène haute et basse densité, les films de polypropylène bi-orientés et co-extrudés doivent avoir un niveau de traitement de 38 à 40 dynes/cm. Le polyester (PET) peut être traité jusqu’à 45 dynes/cm.
 
Les films ayant reçu une enduction ou un prélaquage (communs en hélio/ flexo) doivent être imprimés avec des encres compatibles avec ces traitements (ex. : prélaquage cellulosique/ encre cellulosique ou prélaquage acrylique /encre cellulosique).

Supports métallisés et métalliques

L’aluminium mince utilisé seul ou en complexe doit toujours subir une opération de prélaquage (cellulosique ou acrylique). Le prélaquage est moins nécessaire lorsqu’on utilise de l’aluminium plus épais tel que celui utilisé dans la fabrication des capsules de surbouchage. Les films métallisés sous vide ont une surface très fragile. Pour favoriser leur imprimabilité il est donc recommandé de les prélaquer.

L’imprimabilité nécessite la parfaite adéquation de l’encre et du support. Nos laboratoires sont disponibles afin d’étudier l’imprimabilité de vos supports et vous préconiser l’encre la plus adaptée.





Conception Café Noir