Broyage





Lire la suite


Broyage
Le broyage est l’étape qui permet d’affiner la dispersion du pigment initiée à l’empâtage lors de la réduction de la taille des agrégats. En effet, les éléments de pigments enrobés de liant qui sont obtenus à l’empâtage peuvent encore être dispersés de manière plus fine grâce à différents types de broyeurs. Cette étape est essentielle pour développer la force colorante du pigment car c’est sous sa forme la plus finement divisée qu’il délivre les couleurs les plus intenses et les plus brillantes.
Le broyage diffère selon les procédés et appareillages mis en oeuvre. Les plus communément utilisés sont le broyage tricylindre et le broyage avec microéléments.

Broyage tricylindre :
Ce type de broyage est utilisé pour la fabrication des encres dites grasses (offset traditionnel et UV). Comme son nom l’indique, le broyeur comporte trois cylindres entre lesquels circule l’encre. Classiquement, le broyage s’effectue en trois passes. Certains pigments, plus difficiles à broyer, peuvent nécessiter une passe supplémentaire. Les trois passes s’enchaînent avec une pression croissante entre les cylindres qui effectuent le broyage : la descente qui affine l’encre empâtée, la passe demi-serrée qui fait éclater les agglomérats restants et la passe serrée qui finalise la dispersion.
Broyeur tricylindre - Source Buhler
Broyage avec micro-éléments :
Toutes les encres (offset traditionnel, UV et liquides) peuvent être broyées selon ce procédé, seules les configurations des broyeurs diffèrent. Le broyage est ici assuré par la mise en mouvement des billes (de diamètre et de matière variables) au sein d’un bol (stator) via la rotation d’un axe (rotor). Le bol et l’axe sont munis de doigts et sont refroidis pour éviter un échauffement trop important. L’encre circule à l’intérieur de la chambre du broyeur et les agglomérats sont divisés sous l’impact des billes. La qualité du broyage est optimisée par réglage de la température et du débit d’encre.

Broyeur à micro éléments - Source Buhler
Les encres grasses nécessitent généralement une seule passe. Elle peut éventuellement s’ensuivre d’une passe sur tricylindre (refroidissement de l’encre échauffée, désaération). Les encres liquides nécessitent parfois plusieurs passes en recirculation.
La finesse du broyage est un facteur primordial qui doit être contrôlé à chaque fabrication. Elle caractérise la granulométrie du broyage. Ce contrôle peut s’effectuer à l’aide d’une jauge type jauge de North. 
 
Jauge de North 





Conception Café Noir