INFO TECHNIQUE




Lire la suite


Empâtage
L’empâtage est une prédispersion du pigment (organique ou minéral) dans un mélange de vernis. En effet, une même encre fait appel à plusieurs vernis aux propriétés variées dont l’astucieuse combinaison permet d’obtenir des séries d’encres aux propriétés totalement différentes. Certains vernis ont des propriétés très spécifiques, d’autres peuvent entrer dans la composition de plusieurs références.
Le pigment, livré sous forme de poudre, est en fait composé d’une multitude d’agrégats de particules élémentaires. L’empâtage vise à diviser le plus finement possible ces agrégats en enrobant les fines particules avec le vernis (le liant de l’encre). Cette étape de « mouillage » permet de remplacer progressivement l’air entourant les particules par le liant et donc de disperser de façon optimale le pigment dans le vernis. De la qualité de cet enrobage dépendent certaines propriétés de l’encre telles que la force colorante ou le brillant.

Empâteur - Source Buhler
En fonction du type d’encre à fabriquer, la dispersion s’effectue soit à l’aide d’un agitateur de type « disque » de forme variable, soit à l’aide d’un fouet dit « papillon ». La géométrie de l’agitateur dépend de la formule de l’encre mais le principe est le même : il s’agit de créer un cisaillement suffisant au coeur de la dispersion pour assurer la division des agrégats et l’enrobage du pigment. La vitesse d’agitation (obtention d’un vortex), la température (due au cisaillement) ou encore la vitesse et l’ordre d’incorporation des pigments et charges sont des paramètres qui affectent la prédispersion.
Haut de la page
  Accueil |  Mentions légales |  Plan du site | Flux RSS


Conception Café Noir